Journaux et jeunesse

LA PORTÉE DU JOURNAL AUPRÈS DES JEUNES LECTEURS

Les jeunes lisent aussi les journaux ! Bien que le désir de lire les journaux augmente considérablement avec l’âge, il ne faut pas oublier que les jeunes lisent aussi beaucoup de journaux.
Trois jeunes sur dix âgés de 14 à 19 ans lisent chaque numéro d’un quotidien/hebdomadaire et/ou d’un journal du dimanche (30,8 %). Chez les jeunes adultes âgés de 20 à 29 ans, la proportion de lecteurs réguliers de journaux atteint 44,1 % (Media Analysis 2016 Press Media II). Merci au media Legreffe pour avoir relayé les informations.

Si l’on inclut les lecteurs occasionnels, 72,8 % des jeunes de 14 à 29 ans lisent les journaux au moins occasionnellement (WLK, c’est-à-dire au moins une fois au cours des 14 derniers jours).

Les journaux sont cross-médias et atteignent les jeunes par l’intermédiaire des différents canaux de la presse.
Aujourd’hui, le journal est devenu depuis longtemps plus que son édition imprimée. C’est une source qui, en plus de la version imprimée, est utilisée de différentes manières : comme application iPad, ePaper, offre mobile ou même comme édition en ligne.

Ce n’est que lorsque l’on considère l’imprimé et l’Internet dans leur ensemble que l’on obtient une image réaliste de l’utilisation des journaux. Les journaux atteignent 76,5 % des 14-29 ans avec leurs éditions imprimées (LpA) et leurs présences en ligne (utilisateurs par semaine, NpW)*. Il devient clair que la lecture des journaux par les jeunes de 14 à 29 ans est sous-estimée par la gamme des imprimés purs. Par rapport à l’accès à l’imprimé pur, les journaux dont l’accès net total à l’imprimé et à l’Internet est cross-média gagnent 91 pour cent parmi les jeunes lecteurs âgés de 14 à 29 ans.

JIM-STUDIE : CONFIANCE DANS LE JOURNAL

La confiance des jeunes dans les journaux est particulièrement élevée. Pour les 12 à 19 ans, le journal est plus crédible que la télévision ou Internet. C’est ce que montre l’étude du JIM.
Le paysage médiatique confronte souvent des jeunes avec des perspectives différentes et des représentations controversées sur une grande variété de sujets. Il est donc particulièrement important de filtrer les sources d’information sérieuses et crédibles. Les résultats de l’étude JIM 2016 (Youth, Information, (Multi-) Media) de la Media Education Research Association Southwest montrent que les journaux jouissent également d’une crédibilité particulièrement élevée auprès des adolescents.

Le journal est le plus crédible
On a demandé aux jeunes en qui ils avaient le plus confiance lorsqu’ils rapportaient des histoires contradictoires. Pour 41 % des jeunes de 12 à 19 ans, le journal est le plus crédible. La télévision vient au deuxième rang avec 24 p. 100, suivie de la radio et d’Internet (18 p. 100 et 15 p. 100 respectivement). C’est là que le journal joue de sa force traditionnelle : sa crédibilité, dont les lecteurs témoignent à la fois de l’offre imprimée et en ligne des journaux.

Si l’on considère les différents groupes d’âge, il apparaît clairement que les jeunes plus âgés en particulier comptent sur la crédibilité du quotidien (18-19 ans : 42%).

Les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur prennent également le relais du journal : près de la moitié des lycéens ont le plus confiance dans le média classique (46%).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *